Search
Close this search box.

Road trip de 5 jours au Maroc

Le Maroc était sur notre TO DO LIST depuis un moment déjà. Nous avons profité de quelques jours de congés en novembre pour nous y rendre et nous n’avons pas regretté. En effet, en novembre, le climat marocain est agréable avec des températures qui oscillent autour de 28°C☀️, bien moins étouffantes que pendant les mois de juillet et d’août. Pour ce road trip de 5 jours, nous nous sommes concentrés sur Marrakech et la partie sud du Maroc.

Informations pratiques

  • Formalités d’entrée : Pour les ressortissants français, un passeport en cours de validité, couvrant la totalité du séjour, est obligatoire pour se rendre au Maroc.
  • La monnaie utilisée au Maroc est le Dirham marocain : 1€ = 10 Dirhams environ.
  • La langue officielle est l’arabe mais de nombreux marocains parlent le français et/ou l’anglais.
  • Il n’y a pas de décalage horaire avec la France.

Comment avoir internet au Maroc ?

Pour rester connectés, nous avons choisi d’acheter une eSIM Holafly au prix de 27€ pour 5 jours de données internet illimitées. Avec Holafly c’est très simple, pas besoin d’insérer une carte SIM dans votre téléphone ! En effet, après votre achat, vous recevez votre eSIM sous forme d’un QR code qu’il vous suffit de scanner et vous n’avez plus qu’à suivre le guide d’installation.

Si toutefois vous préférez utiliser une carte SIM classique, il est possible d’en acheter une dans un point de vente dédié situé dans le hall de l’aéroport de Marrakech.

Est-ce dangereux de conduire au Maroc 🚗?

Pas plus qu’ailleurs ! Alors certes, la circulation est très dense dans Marrakech et notamment dans la Medina, mais tout s’est bien passé pour nous. Il faut malgré tout être bien attentif aux voitures, aux scooters et aux charrettes qui vous entourent et qui peuvent arriver de tous les côtés. Attention aussi aux rues très étroites dans la Medina ! Personnellement je (Doriane) n’ai pas eu le courage de conduire dans Marrakech, j’ai laissé ma place à Hugo, bien meilleur pilote que moi. Mais une fois que nous nous sommes éloignés de Marrakech, j’ai pris le volant sans difficultés. Les routes sont plutôt bien entretenues entre Marrakech et Merzouga. Comme vous roulez en direction de l’Algérie, vous croiserez plusieurs contrôles de police. Inutile de paniquer ! Il suffit de ralentir à hauteur des policiers afin qu’ils puissent observer le véhicule et qu’ils vous laissent passer. De notre côté, nous n’avons jamais été arrêtés. Le permis international n’est pas nécessaire.

Comment s’habiller au Maroc ?

Au Maroc, environ 99% de la population est musulmane, il est donc recommandé de s’habiller dans le respect des coutumes du pays. Pour les hommes, préférez les vêtements longs et légers. Pour les femmes, mêmes recommandations, en évitant les décolletés, les shorts et les mini-jupes. Personnellement (Doriane), je portais des pantalons longs et légers en lin avec des t-shirts qui couvraient mes épaules.

Attention aux arnaques !

On ne vous le répètera jamais assez mais soyez vigilants aux arnaques en tous genres ! Surtout, ne suivez pas les personnes qui vous interpellent dans la rue et qui vous proposent gentiment de vous aider à trouver votre chemin…quasiment rien n’est gratuit au Maroc ! Pour notre part, nous avons eu une mésaventure avec un jeune qui nous a gentiment proposé de nous guider dans la Médina (sans qu’on ne lui demande) afin de rejoindre notre Riad. Au bout de quelques minutes, il nous a réclamé de l’argent de manière agressive et insistante. Par chance, une locale est venue le distraire pour que nous puissions nous extirper de cette situation. Bien sûr, tout le monde ne veut pas vous arnaquer au Maroc ! Les marocains sont très gentils et accueillants, mais en tant que touristes, gardez à l’esprit que la qualité de vie des marocains est malheureusement inférieure à la nôtre et que le tourisme est une façon importante pour eux de gagner leur vie.

Budget pour un road trip de 5 jours

Le coût de la vie au Maroc est environ 50% moins élevé qu’en France, ce qui en fait une destination plutôt bon marché pour les français.

Voici notre budget pour un road trip de 5 jours au Maroc pour 2 personnes, en automne, pendant les vacances scolaires. Celui-ci peut fluctuer en fonction de vos habitudes et confort de voyage. Pour notre part, nous nous sommes faits plaisir et nous avons sélectionné des logements aux alentours de 80-100€ la nuitée, mais il existe de nombreux logements aux alentours de 50€ la nuitée.

– Vols : 422€ l’aller-retour pour 2 personnes depuis l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, avec un bagage à main par personne
– Location d’une voiture : 75€ pour 3 jours
– Essence : 75€ pour environ 1000 km parcourus (1L de gasoil coûte environ 1,30€)
– Logements pour 4 nuits : 341€ dont 98€ pour une nuit dans le désert de Merzouga, dîner et petit-déjeuner compris pour deux personnes. Le petit-déjeuner était inclus pour chaque logement.
– Alimentation : 155€
– Activités : 91€
– Navette aéroport proposée par les Riads : 60€ l’aller-retour (Avec du recul, nous avons trouvé ce tarif excessif pour la distance parcourue. Nous vous conseillons de vous renseigner pour prendre un taxi ou un bus à la place.)

= Budget total de 1219€ pour 2 personnes, soit 609,50 € par personne, activités comprises.

Notre itinéraire :

Jour 1 : Marrakech (la “ville rouge”)

Après 3h de vol, nous avons atterri à l’aéroport international de Marrakech en début d’après-midi. Une fois les contrôles de police terminés, nous avons retrouvé notre chauffeur qui nous a conduits jusqu’à notre premier Riad situé dans la Medina (= centre historique de la ville). Le dépaysement est total dès votre arrivée. À travers la fenêtre de votre voiture, vous observez des charrettes tirées par des ânes et des chevaux, et de nombreux scooters.

Astuce : Nous vous conseillons de vous procurer des Dirhams dès votre arrivée à l’aéroport de Marrakech dans un bureau de change ou à défaut, d’en retirer dans un distributeur d’argent automatique (attention aux frais appliqués par certaines banques), car quasiment tout se paye en espèces au Maroc.

  • Palais de la Bahia : Nous avons commencé notre visite de la ville rouge avec le Palais de la Bahia, situé à seulement 15 min de marche de notre Riad, au sud de la Medina. Construit à la fin du 19ème siècle, le palais à l’architecture impressionnante, s’étend sur 8 hectares. Vous pouvez visiter de nombreuses cours intérieures, des jardins et des pièces qui sont…vides ! Et oui, le palais a malheureusement été pillé après la mort du vizir mais il est possible d’admirer les somptueuses décorations des plafonds et des murs. L’entrée coûte 70 Dirhams par personne (soit environ 7€).
  • Medersa Ben Youssef : Suite de notre visite avec une ancienne école coranique, la Medersa Ben Youssef, située au nord de la Medina. C’est le monument que nous avons préféré à Marrakech, avec sa magnifique cour intérieure au centre de laquelle se trouve un bassin rectangulaire. Il est possible d’y découvrir les anciennes chambres des étudiants (vides) et l’architecture islamique. L’entrée coûte 50 Dirhams par personne (soit environ 5€).

Où dormir à Marrakech ?

L’un de nos logements coup de ❤️ : le Riad L’Oiseau du Paradis, situé dans la Medina, est un vrai petit havre de paix, à la décoration soignée. Nous y avons séjourné une nuit pour la somme de 98€, petit-déjeuner compris. Le Riad propose également le repas du soir (entrée + plat + dessert) pour 165 Dirhams/personne. Nous avons été chaleureusement accueillis par les employés avec un thé à la menthe et des pâtisseries marocaines, ainsi qu’avec des conseils pour visiter la ville.

Jour 2 : Direction la vallée du Dadès

Après une bonne nuit de sommeil, nous avons récupéré notre voiture de location (une Dacia Logan) amenée devant notre Riad par l’agence de location Medloc. Nous vous recommandons cette agence pour ses prix bas et son service client de qualité. Nous avons ainsi quitté Marrakech pour quelques jours afin de découvrir les routes marocaines et les paysages du Sud du Maroc.

  • Aït Ben Haddou : Après 3h15 de trajet, nous avons marqué un premier arrêt dans la province de Ouarzazate, pour visiter le ksar d’Aït Ben Haddou, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Un ksar est un ensemble d’habitations en terre entouré de murailles, de type présaharien. L’entrée est gratuite mais nous vous conseillons, contrairement à ce que nous avons fait, de prendre la visite guidée pour mieux comprendre l’histoire du lieu. Pensez à prendre de l’eau car il fait chaud ! Pour le stationnement, vous avez le choix entre plusieurs parkings payants, gardés et gérés par des hommes identifiables à leur gilet réfléchissant jaune/orange.

Où manger à Aït Ben Haddou?

En face du ksar se trouve l’Auberge Tamlalte (“tazzart”), dans laquelle nous avons très bien mangé pour seulement 10€ pour deux personnes. Les plats sont simples mais copieux ! Le + de cette auberge est qu’elle possède une terrasse avec vue sur le ksar.

  • Kasbah Amridil : Située à 1h15 en voiture d’Aït Ben Haddou, la kasbah Amridil se visite seul ou avec un guide. Par définition, une kasbah est un bâtiment de plan carré disposant d’une tour à chaque angle. Nous avons cette fois-ci choisi la visite guidée pour mieux comprendre comment on y vivait autrefois. Chaque pièce de la kasbah a un rôle précis. Par exemple, notre guide nous a expliqué que le rez-de-chaussée était autrefois réservé au bétail, que le premier étage était dédié à la cuisine et au garde-manger, et que le deuxième étage servait de pièce de réception. Et enfin le clou du spectacle, depuis la terrasse, vous pouvez apercevoir la palmeraie de Skoura. L’entrée coûte 40 Dirhams par personne (soit environ 4€) et la visite guidée 50 Dirhams pour deux (soit environ 5€).

Après notre visite de la kasbah, nous avons repris la route en direction de Boumalne Dadès, où nous avons passé la nuit. La route que nous avons empruntée est magnifique, on vous laisse juger par vous-même grâce aux photos ci-dessous 😉 :

Où dormir à Boumalne Dadès ?

Après 1h30 de route, nous sommes arrivés dans notre logement du soir au nom assez original : le Riad Rihana. Nous avons particulièrement apprécié la décoration berbère de ce Riad et notre chambre immense, qui disposait d’un accès à une terrasse privée et à un escalier qui menait à la piscine (non chauffée). Le soir, nous avons dîné dans le restaurant du Riad, avec pour fond un concert de tambours et de guitares, très sympa !😊 La nuit nous a coûté 57€. Au petit matin, nous avons découvert la vue qu’offrait le Riad sur les fameux “Doigts de singe”.

Jour 3 : Coucher de soleil sur les dunes de Merzouga

  • Les Gorges du Dadès : Après une bonne nuit de sommeil, nous avons continué notre route à travers les Gorges du Dadès jusqu’au célèbre point de vue sur la route en lacets. Nous vous conseillons de vous arrêter ici pour l’observer. Si vous ne trouvez pas de place pour vous garer, vous pouvez continuer jusqu’au Café-restaurant Timzzillite qui offre une vue panoramique sur la route en lacets depuis sa terrasse.
  • Les Gorges du Todgha : Situées à 1h45 du point de vue précédent, les Gorges du Todgha situées dans le Haut Atlas valent le détour. Nous avons eu l’occasion d’observer des berbères venus avec leurs ânes et chevaux pour prélever de l’eau directement à la source, dans la rivière de Todgha. Le long des falaises vous trouverez quelques marchands en tous genres. N’hésitez pas à vous enfoncer un peu dans les Gorges pour atteindre un grand parking gratuit.

  • Coucher de soleil sur les Dunes de Merzouga : Après 3h de route depuis les Gorges du Todgha, nous avons enfin atteint notre objectif : les dunes de Merzouga. Notre endroit préféré du séjour et de loin, les dunes de Merzouga sont à couper le souffle ❤️. Alors oui, il vous faudra conduire 8h30 au total depuis Marrakech pour les atteindre mais croyez nous, elles valent largement le détour ! C’était la première fois que nous marchions sur les dunes de sable d’un désert et ce souvenir restera gravé dans nos mémoires. Nous avons eu la chance d’arriver juste à temps sur le campement pour voir le coucher de soleil. Ce moment était magique puisque nous étions les seuls touristes déjà arrivés sur le camp. Nous avons pu profiter de la Golden Hour pour immortaliser ce moment rien que tous les deux.

Sandboard sur les dunes 🏂:

Activité insolite que nous avons pu tester gratuitement sur notre campement, juste avant le coucher de soleil : le sandboard ou surf sur sable. L’occasion pour nous de découvrir les sensations de glisse sur des dunes de sable. Pour les plus inquiets soyez rassurés, nous avons testé l’activité sur une pente assez faible et nous n’avons pas pris autant de vitesse que sur de la neige. Superbe expérience avec un décor magnifique !

Où dormir sur les dunes de Merzouga ?

Pour notre nuit dans le désert, nous avons choisi Luxurious Merzouga Desert Camps et nous n’avons pas regretté. Tout était parfait ! ❤️Notre tente était spacieuse, confortable et très bien équipée (toilettes et douche avec le l’eau chaude ! ). Le propriétaire du camp nous avait donné rendez-vous devant chez lui, pour que nous puissions laisser notre voiture pour la nuit. Ensuite, vous avez le choix : soit vous rejoignez le camp à dos de dromadaire pour la somme de 20€ par personne ; soit les employés du camp vous y emmène gratuitement en 4×4. Personnellement, nous avons choisi la deuxième option, ce qui nous as permis d’arriver à temps pour le coucher de soleil. Le dîner et le petit-déjeuner sont inclus dans le prix de la chambre qui s’élève à 98€. Après le dîner, nous avons même eu le droit à un feu de camp rythmé par le bruit des tambours et des chants berbères. Nous avons passé une excellente soirée et nous avons trouvé le rapport qualité-prix de ce campement excellent !

Jour 4 : Lever de soleil sur les dunes et retour à Marrakech

Après une (courte) nuit, nous nous sommes levés à l’aube pour observer le lever de soleil sur les dunes, qui était aussi incroyable que le coucher de soleil de la veille. L’occasion pour nous de dire aurevoir (🥹) aux dunes de Merzouga avant de reprendre la route en direction de Marrakech.

Où manger sur le chemin du retour ?

Nous nous sommes arrêtés au bout de 5 heures de route pour manger un bout au restaurant La Gironde, situé à Ouarzazate. Nous avons été très bien accueillis par le propriétaire du restaurant, grand amoureux de la France ! Attention cependant à bien vous renseigner sur les accompagnements servis avec votre plat. En effet, nous n’avions pas demandé et nous nous sommes retrouvés avec une salade marocaine crue…qui nous a rendus un peu malades le jour qui a suivi.

Logement du soir à Marrakech :

Après 8h30 de route, nous sommes rentrés à Marrakech en début de soirée. Nous avons rendu notre voiture de location non loin de notre logement du soir : le Riad Fleur d’Orient, situé en plein cœur de la Medina. Les petite ruelles qui mènent au Riad peuvent être un peu effrayantes, surtout à la tombée de la nuit, mais ne vous inquiétez pas, suivez les panneaux d’indication et vous trouverez la porte du Riad en quelques minutes. Passé la porte, vous découvrez un Riad à la décoration soignée et typique. Pour notre part, nous avions loué la plus petite chambre située au rez-de-chaussée “Dar Ilias” pour 88€, et nous devons vous avouer que nous avons été déçus pour le prix. Nous avons trouvé la chambre très sombre, avec une porte qui ne fermait pas à clé. Nous avons également trouvé le prix du dîner excessif (une trentaine d’euros par personne) et nous avons préféré manger à l’extérieur. Outre ces points négatifs, les employés du Riad sont très serviables, et le petit-déjeuner est copieux.

Où manger dans Marrakech ?

  • Pour le repas du soir, nous avons mangé au Simple restaurant Marrakech, qui propose des plats copieux (tajines, couscous…) et peu coûteux. N’hésitez pas à demander à être installés à l’étage pour profiter d’une vue sur les rues de Marrakech.
  • Pour le repas du lendemain midi, nous avons mangé un tajine au Zeitoun Café sur la place Jemaa el fna. Attention cependant en raison de sa localisation, le restaurant est très fréquenté et très bruyant !

Jour 5 : Dernier jour à Marrakech

  • Le Jardin Majorelle : En ce dernier jour, nous nous sommes rendus à l’incontournable Jardin Majorelle, connu pour sa couleur bleue et la diversité des espèces botaniques qu’il héberge. Nous avions acheté nos billets sur internet au prix de 150 Dirhams, soit environ 15€ par personne. Nous avons fait le choix de ne pas visiter les musées Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé mais cela est tout à fait possible. Pour être honnêtes avec vous, oui, le jardin est très beau, mais nous avons trouvé le prix excessif pour le temps passé sur place.

  • La place Jemaa El-Fna : Poursuite de notre visite avec la fameuse mosquée Koutoubia et la place Jemaa el fna. La place Jemaa el fna grouille de vendeurs en tous genres, de charmeurs de serpents et de singes (enchaînés) pour divertir les touristes. Personnellement, nous n’adhérons pas à ce genre de pratiques et nous n’avons pas trouvé un grand intérêt à cette place. Prenez garde cependant, très souvent, les marchands vous feront payer le fait de prendre en photo leurs animaux.
  • Le Palais El Badiî : Après le repas du midi, nous nous sommes rendus au Palais El Badiî, qui accueille chaque année le fameux “Marrakech du rire”, présenté par Jamel Debbouze. Le palais est majoritairement en ruines mais abrite des expositions intéressantes sur l’histoire de Marrakech ainsi qu’une cour intérieure très agréable avec ses nombreux arbres. L’entrée coûte 70 Dirhams soit environ 7€ par personne.
  • Les Tombeaux Saadiens : Non loin du Palais El Badiî se trouvent les Tombeaux Saadiens. L’entrée coûte 50 Dirhams soit environ 5€ par personne. La visite est rapide et manque peut-être de pancartes explicatives pour mieux comprendre les lieux. Contrairement à nous, nous vous conseillons d’opter pour la visite guidée.
  • Les souks : Nous avons terminé notre séjour avec les fameux souks de Marrakech, dans lesquels vous trouverez des babioles en tous genres (théière, magnets, babouches…). Sachez que quasiment aucun prix n’est affiché dans les stands, alors n’hésitez pas à négocier et à diviser le prix annoncé par 2 (minimum). Même si cela n’est pas commun chez nous en France, c’est le jeu ici ! Honnêtement, les vendeurs ne lâchent pas l’affaire facilement donc prévoyez du temps pour les négociations. Personnellement, nous n’avons pas vraiment apprécié cet exercice, surtout en fin de séjour avec la fatigue accumulée, mais les souks sont un incontournable à faire !

Bilan du séjour

Cette parenthèse au Maroc a été l’occasion pour nous de découvrir une culture différente de la nôtre, à seulement 3h de vol de la France. Les marocains sont très accueillants et serviables. Notre meilleur souvenir restera notre nuit dans le désert, sur les dunes de Merzouga ❤️. Si vous cherchez du dépaysement pas loin de la France, n’hésitez pas et réservez votre séjour au Maroc ! 😁

N’hésitez pas à noter cet article et à poser vos questions en commentaires ! 😊

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top